2 sachets de friandises offerts pour les commandes de plus de 39€ d’achat jusqu’au 24/12/22 🎄

Search our collections

La dentition du lapin

La dentition du lapin adaptée à la mastication

Dessin de la dentition du lapin

Le lapin est herbivore. Sa dentition est adaptée à son régime alimentaire qui est constitué, pour le lapin sauvage, majoritairement de verdure. Le lapereau naît avec des dents de lait, qui vont tomber peu de temps après sa naissance et qui sont remplacées par des dents définitives. Parfois, les dents de lait tombent avant la naissance.

Comme vous pouvez le voir sur le schéma ci-contre, le lapin a 28 dents12 molaires (6 en bas et 6 en haut), 10 prémolaires (4 en bas et 6 en haut) et de 6 incisives (2 en bas et 4 en haut). Il y a un espace entre ses prémolaires et ses incisives qui est appelé diastème.

Les incisives du lapin vont servir à attraper la nourriture et à la couper. Puis, les molaires et les prémolaires serviront à la mastication. Les mâchoires (inférieure et supérieure) auront un mouvement latéral. Si l'aliment n'est pas facilement accessibles, le lapin peut utiliser ses pattes pour essayer de le faire tomber

Les dents du lapin poussent tout le temps

Les dents du lapin poussent tout le temps, elles sont dites "hypsodontes" : entre 2 et 2,4 mm par semaine en fonction des dents. La mastication du lapin est donc essentielle puisque c'est elle qui permet l'usure de ses dents. Elle a lieu lorsque le lapin va manger de la verdure (herbes, feuillages, légumes) ou du foin. La mâchoire inférieure et la mâchoire inférieure vont avoir un mouvement latéral pour brayer les aliments. Les dents vont alors s'user les unes avec les autres. 

Dans le langage courant, on dit que le lapin "ronge" et on l'assimile par erreur à un rongeur. Pour savoir pourquoi le lapin n'est pas un rongeur, consultez cet article.

L'alimentation du lapin est essentielle pour prévenir les troubles dentaires

Comme indiqué précédemment, l'usure des dents du lapin se fait par la mastication continue. Pour qu'il y ait mastication, il faut que le lapin mange des aliments permettant cette mastication : de la verdure ou du foin. Ces derniers doivent être mastiqués longuement avant d'être ingérés par le lapin car ils sont constitués de fibres. La mastication est longue, latérale et avec un mouvement d'avant en arrière, ce qui permet un frottement des dents les unes aux autres pour leur usure.

Contrairement aux idées reçues, lorsque le lapin mange des granulés l'usure des dents est minime car le mouvement des mâchoires est vertical. Par ailleurs, ce mouvement vertical peut entraîner une déviation des dents car il augmente la pression sur les dents du lapin. Il est donc important que la ration du lapin ne soit pas majoritairement constituée de granulés. Pour user ses dents, le lapin doit avoir un mouvement de mastication latéral qui est obtenu lorsque le lapin mange des fibres.

Si vous donnez à votre lapin trop de granulés qui ne permettent pas l'usure des dents suffisantes, il risque de délaisser le foin et la verdure, et donc de ne pas avoir assez de mouvement de mastication pour user ses dents.

Pour en savoir plus sur l'alimentation du lapin, vous pouvez cliquer ici.

Détecter un problème de dentition de son lapin

Les dents du lapin

Si le lapin souffre de troubles dentaires, il pourra présenter les signes suivants, vous devrez alors consulter un vétérinaire

  • Votre lapin a la diarrhée ou ses crottes sont molles, plus petites ou moins nombreuses.
  • Le comportement alimentaire de votre lapin change : il ne mange plus de foin mais continue de manger de la verdure, il trie sa verdure
  • Votre lapin perd l'appétit
  • Votre lapin maigri rapidement 
  • Vous le voyez mastiquer dans le vide
  • Votre lapin présente des écoulements oculaires

La visite annuelle chez le vétérinaire est l'occasion pour lui de vérifier que votre lapin ne souffre pas de trouble dentaire.

La malocclusion dentaire du lapin

La malocclusion dentaire chez le lapin est la déviation des dents par rapport à leur axe. Le vétérinaire pourra déceler cette pathologie lors d'un examen clinique. Toutefois, pour observer davantage les dents, un examen sous anesthésie générale sera sans doute nécessaire pour confirmer la suspicion. Selon les cas, le vétérinaire peut être amené à faire :

  • Une radiographie dentaire pour observer toute anomalie dentaire non-visible à l'œil nu, notamment pour observer les racines dentaires dans les mâchoires du lapin.
  • Un scanner pour confirmer la présence et localiser un abcès dentaire, ce qui pourra être essentiel en cas de chirurgie.